LA DERNIÈRE BANDE

de Samuel Beckett, mise en scène Jacques Osinski

avec Denis Lavant

Chaque année, le jour de son anniversaire, Krapp enregistre un compte rendu détaillé de son état et de ses agissements durant l’année écoulée. Chaque fois, il écoute l’une ou l’autre des bandes enregistrées des dizaines d’années auparavant, et il la commente… Krapp, qui jadis déclarait ne plus rien vouloir de ce qu’il avait vécu, ne peut aujourd’hui exister que s’il parvient à être de nouveau ce qu’il fut : “ Sois de nouveau, sois de nouveau. ” Il lui faut surtout être encore celui qui, “ quand il y avait encore une chance de bonheur », a vécu un instant d’amour. »

Denis Lavant est tout simplement un immense comédien et la mise en scène de Jacques Osinski frôle la perfection. Lebruitduoff.com

En terres beckettiennes, Denis Lavant peut tout (…) Le metteur en scène Jacques Osinski agit comme un guide dans la forêt beckettienne, et met à la portée du spectateur les clefs de compréhension dont chacun n’aura plus qu’à se saisir. Sceneweb

Ce que réalise Denis Lavant en vieux clown fatigué est proprement stupéfiant. Frictions

Retour en haut